07 janvier 2009

Chap13 Part5&6

Oh ça doit bien faire un peu plus d'un mois que je n'ai pas posté ici, j'en suis désolée, mais depuis la dernière fois je n'ai pas du tout avancé KaijuPôle et c'étaient les examens, les vacances, Noèl, Nouvel An et Reexamens =_= Je ne vous cache pas que ma motivation s'est de plus en plus effritée, n'attendez plus rien de moi niveau dessin. Je continuerai peut-ètre de poster la suite de l'histoire mais maintenant que je n'ai plus grand chose, je sens qu'il va falloir attendre encore longtemps pour une prochaine update. Enfin, si des survivants il y a ^^" Mais pour la peine et pour ceux qui repasseraient encore dans le coin (c'est gentil u_u") je passe deux passages à la suite d'un coup, tiens.

.

.

 

Après avoir entendu les mésaventures fort trépidantes de Malou, le Prince se décida enfin à intervenir, sa patience ayant atteint une certaine limite. Il se mordit la lèvre et lança :

« Au fait Valentin, tu ne parlais pas d’un rêve étrange avec le médecin ? »

« Comment oublier cet affreux rêve. »

« J’aurai bien aimé savoir de quoi il traitait. Tu allais parler de cheveux, il me semble. »

« Cheveux ? » Fit Malou, pas sûre de savoir de quoi on parlait.

Valentin soupira. Il venait à peine de se remettre de ce douloureux passage qu’il fallait encore en parler.

« Oui, il y avait de longs cheveux noirs qui flottaient à la surface. Et puis, arrivé à un moment, il y avait plus de cheveux que d’eau. »

Malou comme les Nuggets, ne savaient pas comment interpréter cela. Les petits oiseaux haussèrent les ailes et Malou se permis de plaisanter à nouveau :

« Cette histoire de cheveux…Ce serait pas à propos de ta nouvelle coiffure ? Ça t’a tellement traumatisé que ça te hante même dans tes rêves, mon pauvre Valentin ! »

« Ce n’est peut-être pas faux ce qu’elle dit tu sais ! »

« Pour une fois… » Souffla le Nuggets Rouge.

« C’est une supposition comme une autre Malou, mais je n’aime pas ma coiffure au point d’en faire de mauvais rêves la nuit pour en tomber malade ensuite. »

Pour dire la vérité, il s’était plutôt bien habitué à cette nouvelle coupe. Si l’ambiance était assez légère, Siegfried lui, n’avait pas l’air des plus réjouit. Au contraire, son visage était sombre et ses sourcils froncés. On aurait même pu discerner une certaine crainte dans ses yeux.

« Tout va bien Siegfried ? » Demanda le garçon devant le silence inquiétant de son aîné.

« J’ai peur que ce soit plus préoccupant qu’une simple histoire de coupe de cheveux mon cher Valentin. »

« Quoi ? Tu veux dire que c’est un mauvais présage de rêver de cheveux ? »

Les Nuggets se concertèrent :

« Moi je ne me souviens pas avoir été plongé dans le malheur en ayant rêvé de ça. »

« En même temps, pourquoi rêver de cheveux, on en a pas. »

« Siegfried…Tu sais des choses que j’ignore et qui m’effraie. »

« Crois moi Valentin. Tu resteras en meilleure santé en ne le sachant pas. Il faudrait que j’en parle à ma mère avant de te faire paniquer ou quoi. »

« C’est pas trop me remonter le moral ce que tu viens de faire en me laissant sous-entendre que c’est pas la joie d’avoir rêver de cheveux noirs. »

« Aaaah ça me revient ! » S’exclama Malou en levant une de ses griffes vers le ciel. « Valentin, tu te souviens du jour de notre rencontre ? Et bien lorsque je suis allée dans le Temple des Fléaux, je me rappelle avoir lu quelques inscriptions bizarres sur les démons qui vivaient ici autrefois. »

« Et ? »

Malou baissa la tête et se mis à se concentrer. Elle avait lu toutes les épitaphes sur les lourdes portes de pierre et il lui fallait se rappeler de celle qui parlait de ces cheveux en question.

« Désolée, je ne suis pas connue pour être une base de données bien fiable. Ma mémoire me fait souvent défaut…Voyons voir…L’œil luisant à travers le filet d’araignées…Qui régna sur l’ancien royaume trouble, où ses cheveux ondulaient tel un oriflamme de guerre…se rétractaient sur les victimes de leur vengeance. Quelque chose comme ça. C’est toujours bourré de métaphores et tout le tintouin. Si j’avais su, j’aurai pris des notes. »

Les doutes de Siegfried se confirmèrent et celui-ci fut parcouru d’un bref frisson. Valentin s'aperçut trop bien de son malaise et lui demanda si tout allait bien. Le Prince n'eut pas le temps de répondre que le vautour Arthur passa en trombe par le balcon.

« Oh Prince ! C’est horrible ! »

« Arthur ? Qu’apportes-tu de si terrible pour être aussi paniqué ? »

« De bien mauvaises nouvelles je le crains mon Prince. Je reviens juste de la cité où Sanypole a largement perdu l’esprit ! VoOdoO aurait égaré la Pierre Rouge ! »

« QUOI ? Mais…Mais c’est impossible voyons ! »

« C’est ce qu’il a bien dit à Sanypole, celui-ci est entré dans une colère noire et l’est toujours au moment où je parle ! Il a fait cloîtrer Cérès dans ses quartiers. De plus le cri qui a jaillit de la jungle ne présage rien de bon. »

« Préviens mes parents, nous devons nous rendre à la cité pour tenter de lui faire entendre raison ! »

« Bien Prince ! » Et sur ce le vautour s’envola, laissant derrière lui des jeunes personnes de plus perplexes.

Le calme s’était réinstallé dans la jungle et autour du volcan. Terk et Callypso n’avaient toujours pas décampé. L’un s’était mis en retrait pour méditer et cacher sa peine, l’autre était toujours au bord de la falaise, observant le fleuve de lave, tentant d’apercevoir une mince fraction d’espoir et de vie. Callypso trépignait d’avoir perdu son sauveur, mentor et ami. Elle ne pouvait pas l’accepter. L’instant d’avant, il était là auprès d’elle. Mais maintenant il n’est plus là, il repose dans le fleuve de feu en contrebas.

Le visage grave, Terk rassemble ses pensées et se retient de faire couler quelques larmes. Il se doit de cacher sa tristesse à Callypso. Il se devait de montrer sa force, montrer qu’il n’avait pas peur et qu’il pouvait la protéger. Mais il se doutait que quelque part, Callypso ne l’accepterait pas. Elle était trop attachée à Psykolabe et pour elle, Terk n’était qu’un rustre qui ne voulait pas reconnaître la bravoure du Kaiju vert.

Il soupira, rouvrant ses yeux couleur de granit et tourna sa tête poilue vers la jeune Kaijue, toujours affaissée, comme morte. Doucement il se mis à s’approcher d’elle mais il fallait être juste ; il n’était pas comme Psykolabe. Il n’était plus aussi sensible que lui. Terk n’était qu’un général d’armée, aboyant les ordres qu’on lui donnait, jamais il n’avait fait preuve d’une quelconque affection physique pour qui que se soit. Régler le compte des Hyènes ; voilà ce qui importait le plus pour lui. Mais maintenant qu’elles ne représentaient plus un danger potentiel, il fallait peut-être tourner la page non ? Il soupira encore, pas sûr de la réaction de la jeune Callypso. Elle pourrait le rejeter et elle disparaîtrait à nouveau. Il s'assit à côté d’elle, leur fourrure se touchant presque. Elle ne bougea pas d’un pouce.

« Il a été un Traître mais aujourd’hui il est mort comme étant l’un des nôtres. »

Pas un mot. Terk se souvint alors qu’elle était muette. Il n’obtiendrait rien d’elle.

« Il ne faut pas rester ici. Rien ne le ramènera. Il faut que tu saches qu’il souffrait énormément et que maintenant il est partit l’esprit libéré. Il t’a protégé des Hyènes jusqu’à la fin, et pour moi ça me suffit amplement. Nous devons partir Callypso. Allons nous mettre à l’abri ! »

Terk se releva et mit le cap vers la cité. Il se retourna juste une fois et eut un mince sourire en voyant la jeune femelle le suivre, toujours la mine basse. Il attendit qu’elle soit à sa hauteur pour continuer sa marche et ils s’enfoncèrent tout deux dans la jungle.

« Le Gardien VoOdoO a faillit à sa tâche sacrée ! Ne me dites pas que je dois me calmer ! »

« Ce n’est pas ça Majesté, nous avons peur nous aussi ! Mais si on agit dans la violence et la panique la plus totale, l’ennemi prendra le dessus sur nous !

« Siegfried, tu es trop jeune pour comprendre à quel point je suis sous la pression depuis le début de cette année ! »

Tous les Kaiju s’étaient de nouveau réunis dans la grande salle du trône. Sanypole sortait de ses gonds. La perte de la Pierre Rouge sonnait pour de la Traîtrise pure et simple pour lui. Il ne pouvait admettre une telle chose de la part d’un Gardien.

« On ne cesse de me critiquer, que je ne suis pas un bon Roi, je tente tout mon possible pour aider mon peuple et… »

« Je comprends Majesté ! Je sais que la vie se fait plus dure, mais il ne faut pas perdre espoir. Je me porte volontaire pour retrouver cette Pierre ! »

Le courage de Siegfried n’était plus à démontrer mais pour le Roi, c’était déjà peine perdue. On ne savait même pas où se cachait les Raptors, alors retrouver une pierre qui pouvait dévaster un monde tout entier…

« Tu es un brave Kaiju, peut-être encore l’un des derniers à me soutenir même ! Je sais que je n’ai pas la prestance et la carrure du Roi des Rois, mais j’ai été nommé par cet être en personne, et j’ai toujours su me montrer digne de son choix ! Simplement en ce moment, tout semble me prendre de derrière. Et dès que tout va mal, vous me mettez tout ça sur le dos ! Choisissez un nouveau Roi si vous en avez l’audace, mais sachez que rien ne me fera partir, mis à part la Mort ! »

« Nous ne ferons jamais chose pareil Sanypole ! Ne deviens pas paranoïaque à ce point, ce serait te détruire et ainsi les Raptors en profitaient pour nous attaquer sur tous les fronts et nous ne pourrons même pas nous défendre ! » S’exclama Gore.

« C’est peut-être un Kaiju qui a la Pierre ! »

« Et bien que ce Kaiju en question se montre au lieu de me faire brailler pour rien ! »

Un long silence s’installa. Les Kaiju se regardèrent les uns les autres pour tenter de démasquer un quelconque suspect. Sanypole se rassit en grondant dans sa crinière. Il était fatigué, ça se voyait, ses yeux sortaient carrément de ses orbites. Il baissa la tête, respirant profondément, au bord de la crise de nerfs une fois encore. Puis il releva le nez en entendant la voix de White Light :

« Moi j’ai peut-être une idée ! »

« Toi White ? Comment cela. »

«  Si la personne qui a la Pierre est bien un Kaiju, il devrait venir à nous, car il doit savoir que la Pierre est un objet dangereux plus que sacré. Et s’il ne vient pas…C’est à nous de venir à lui. »

Sanypole resta muet devant cette supposition. Les autres se mirent à bavarder à ce propos. Pour une fois White avait un air assez noble et Sanypole ne pouvait pas blâmer ça. Il se mit également à réfléchir de son côté. Mais Siegfried ne semblait pas aussi joyeux. Il se mis à lorgner son frère. Il savait ce que cette idée allait engendrer à KaijuPôle : Une chasse aux sorcières. Et ces frayeurs n’avaient pas fini de grandir.

« Comment comptes-tu t’y prendre White ? »

« C’est simple votre Majesté. J’ai pas mal d’amis et nous sommes tous de fins coureurs. Donnez nous quelques jours et nous aurons passé KaijuPôle au peigne fin. Nous pourrions rendre visite à toutes les meutes du continent pour extirper quelques informations et si possible, coincer le coupable, si Kaiju il est. »

« Et s’il n’est pas Kaiju ? »

« Et bien c’est que nous devons craindre le pire. » Répondit le blanc avec un sourire. Il ne fallait pas mentir, les Kaiju étaient vraiment dans de beaux draps.

Le Roi soupira et se releva avant de déclarer son approbation pour cette idée. Siegfried en resta bouche bée. Sanypole était si désespéré qu’il ne voyait pas l’anguille sous roche. Bien avant que l’Assemblée ne se termine, il fit le choix de déguerpir pour rendre visite à la Reine. Mais avant il se pencha vers son ami de toujours, le Kaiju qui avait sauvé Valentin lors de leur folle course poursuite,il y a quelques jours : Daedalion.

« Je quitte la salle pour m’assurer d’un truc…Tu peux rester et recueillir les informations sur les prochains agissements de mon frère ? » Demanda t-il à voix basse.

Pas bavard pour un sou, Daedalion n’émit qu’un son sourd. Siegfried le remercia et fila à l’anglaise. Son départ ne surpris personne, tant mieux, c’est ce qu’il voulait : ne pas trop attirer l’attention, surtout quand White était dans le coin. Le Prince entendit la voix de ce dernier résonner jusque dans le couloir. Il était trop concentré pour pouvoir capter ses mots. Il savait déjà que le rapport de Daedalion allait être fort épicé.

Posté par Clytemnon à 15:30 - - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Chap13 Part5&6

    Ouhlà...ça comence sérieusement à chauffer! Il va y avoir de l'action c'est sûr!

    Posté par Raiden Ôkami, 09 janvier 2009 à 15:39 | | Répondre
  • T'inquiète moi je lis toujours et j'attend la suite!!

    Posté par Jocha, 09 janvier 2009 à 20:57 | | Répondre
Nouveau commentaire